Qu'est-ce qu'un pont thermique et comment y remédier ?

Catégorie

Conseils

Date
Les ponts thermiques : un enjeu à maîtriser pour son isolation !

On entend souvent parler des ponts thermiques ou de la rupture de pont thermique lorsqu'on s'intéresse aux moyens d'isoler sa maison.

Voici une définition simple de ce phénomène de perte d’isolation et des moyens pour y remédier.

 

Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

Un pont thermique est un endroit où l’isolation de la maison est rompue. Autrement dit, il s’agit d’endroits, d’espaces où la chaleur peut s’échapper. Généralement, sont concernés par les ponts thermiques les points de raccord des différentes parties du bâtiment.

Au niveau des ouvertures, les ponts thermiques peuvent apparaître sur des portes et fenêtres de mauvaise qualité (ou mal posées, au niveau des joints), ou sur les caissons pour volet.

 

Types de ponts thermiques

Des ponts thermiques peuvent se manifester à n’importe quel endroit du mur. Certains endroits sont cependant plus sensibles que d'autres.

  • Le principal groupe des ponts thermiques se compose des interruptions dans l'isolation.
    Des parties d'isolation peuvent ne pas être correctement assemblées ou un mauvais isolant peut se retrouver dans l'isolation, par exemple des résidus de mortier ou des poutres en béton coulées au-dessus d'une fenêtre.
  • Une absence d'isolation est aussi un pont thermique. Dans les habitations plus anciennes, ce défaut se rencontre souvent autour des volets roulants ou des pare-soleil. Mais il peut aussi y avoir des problèmes au niveau des sols. Un mur extérieur ne peut pas être posé directement sur ou en contact direct avec les fondations ou un panneau de sol.
  • Les menuiseries extérieures d'un certain âge constituent aussi des ponts thermiques, même s'il s'agit d'une cause moins connue. Les profilés de ces anciennes menuiseries ne contiennent pas de rupture de pont thermique et n’opposent donc aucune résistance à l’entrée du froid.

 

Les conséquences d’un pont thermique

Avoir des ponts thermiques dans son logement signifie une perte d’énergie (la chaleur part de la maison, nécessitant une plus grande consommation d’énergie pour la chauffer), des problèmes d’humidité, une détérioration des matériaux (en raison de l’humidité) et une sensation d’humidité résultant des parois refroidies.

 

Comment supprimer les ponts thermiques

Pour vous garantir une isolation optimale, il est nécessaire d’identifier et de rompre les ponts thermiques.

Si vous avez décidé de remplacer vos anciennes fenêtres, orientez-vous vers des fenêtres isolantes conçues avec rupture de pont thermique. A noter, l’aluminium très en vogue aujourd’hui, est un matériau conducteur de chaleur pour lequel il est impératif que des dispositifs de rupture de pont thermique soient prévus, au risque de ne pas être isolé correctement ni du bruit, ni du froid.

Ces dispositifs doivent être intégrés aux matériaux que vous sélectionnerez. Choisissez donc des fenêtres disposant de rupteur de pont thermique et de multi-chambres d’isolation. 

Au-delà des matériaux, la qualité de pose est primordial pour ne pas risquer d’ajouter des ponts thermiques supplémetaires en remplaçant ses fenêtres. C’est pour cela, qu’il est important, voire primordial, de sélectionner un professionnel expérimenté pour réaliser ses travaux.

Si vous souhaitez plus d'informations pour mieux isoler votre logement, contactez un conseiller projet